Disparition

Jean-Pierre Saïdah

Au sein de la prestigieuse Bibliothèque Nationale de France, un archéologue de renom

disparaît en laissant ses documents et son ordinateur portable.

Le commandant de police Rutebeuf est alors chargé d’enquêter sur cette disparition

inexplicable. Il est ainsi entraîné à travers un parcours labyrinthique, semé d’embûches

et de meurtres, à découvrir à la fois la vie personnelle de l’archéologue et ses recherches scientifiques sur le disque de Phaistos, un artefact découvert en Crète, dans le palais minoen

de Phaistos, en 1908. Une organisation anonyme l’a chargé de déchiffrer l’écriture de ce disque

en lui offrant un crédit indéfini. Mais très vite apparaît une autre organisation secrète

qui s’oppose à cette tentative.
L’intrigue, d’abord centrée sur une disparition insolite mais banale, s’élargit et s’ouvre

sur d’autres énigmes plus vastes, comprenant entre autres une puissante et poignante histoire d’amour. La conclusion, inattendue, remet en cause ce qui semblait évident et acquis.

Jean-Pierre Saïdah est né au Liban. il fut maître de conférences puis professeur de littérature française du XIXe siècle à l’Université de Bordeaux.

Il est aujourd’hui professeur émérite et partage sa vie entre Bordeaux et la Crète. 

Paru le 25 juin 2020

 

 Format de 15,7 x 22cm

644 pages

Couverture avec jaquette

Prix public: 24€