Edouard de Max.

Gloire et décadence d'un prince

de la scène française

​​

Claudette Joannis

Considéré comme le successeur de Mounet-Sully dans la tragédie classique,

Édouard de Max (1869-1924) d’origine roumaine, occupe une place à part dans le panthéon

des acteurs des années 1900. Par son jeu emphatique et grandiloquent, il rejoint

Sarah Bernhardt dont il est longtemps le partenaire avant de devenir tardivement

et non sans mal, sociétaire de la Comédie-Française. Adoré ou décrié, il subjugua les foules

par sa personnalité fantasque et excessive sur la scène comme dans la vie.

Indifférent aux critiques, entouré d’amis, il ne chercha pas la gloire, uniquement préoccupé

de bien faire son métier de comédien et de servir les poètes. Pourtant, il ne semble pas que

la personnalité de cet acteur aussi exceptionnelle soit-elle ait suffi à assurer sa renommée posthume.

Notre ouvrage contribuera à le faire revivre.

 

Conservateur en chef honoraire du patrimoine, Claudette Joannis a exercé ses fonctions

à la Direction des musées de France, au musée des Arts de la mode, à la Bibliothèque nationale de France (Département des arts du spectacle) et au musée national de Malmaison. Elle a été commissaire de plusieurs expositions, écrit plusieurs ouvrages sur les bijoux

et le costume. Elle a été co-commissaire de l’exposition Sarah Bernhardt ou le divin mensonge (BNF 2000),

elle est l’auteur de Sarah Bernhardt, reine de l’attitude et princesse des gestes (Petite Bibliothèque Payot, 2011)

 

Paru le 12 novembre 2020 

Format de 17,4 x 24cm

188 pages intérieures

environ 50 illustrations

Prix public: 35€