Marc Villard

 

 

 

 

 

« ArtNoir » est la première et la seule collection au monde entièrement consacrée

aux thrillers se déroulant dans le monde de l’art : meurtres de peintres, aventures autour

d’un tableau disparu, faussaires assassins, tous les thèmes en rapport avec

le microcosme artistique sont adéquats.

Chaque auteur construit son roman librement, avec sa personnalité, ses goûts,

son style, sans autre contrainte que de le situer dans le milieu

– souvent interlope – de la création artistique.

Longueur des textes, époques, langues sont indifférentes. Ce ne sont ni la violence

des scènes ni le nombre des meurtres qui guident nos choix ;

mais plutôt la finesse et l’originalité des scenarii qui

permettent au lecteur d’entrer

dans le cœur du livre sans être aucunement spécialiste de l’histoire de l’art.

 

 

New York, 1983. Le graffeur Jean-Michel Basquiat abandonne les murs de la cité

pour ceux des galeries de SoHo. Ses toiles se vendent comme des petits pains.

Il emménage dans un loft de Crosby Street en compagnie de son amie Suzanne Mallouk.

Il ne lui reste que cinq ans à vivre.

Cécile, une jeune poétesse et Soler, un peintre raté, vivotent ensemble.

La jeune femme braque des magasins pendant que son amant fabrique de fausses toiles.

Les destins se croiseront, pas forcément pour le meilleur, dans une ville qui avance

au rythme du rock, de l’art et de la drogue.

 

Marc Villard, né à Versailles, a collaboré au Monde de la musique et à Jazzman.
Il a écrit de nombreux romans et nouvelles noirs qui s'inspirent de la musique :
La Guitare de Bo Didley (Rivages), Sharon Tate ne verra pas Altamont (Cohen&Cohen), Harmonicas et chiens fous  (Cohen&Cohen).

Il a été cité par le Magazine Littéraire parmi les cinquante auteurs de polars
« qui comptent le plus au monde ».

 

Paru le 17 septembre 2015

 

 

 

 

 

 

JEAN-MICHEL DE BROOKLYN

 

 

Format 14,4 × 21 cm

132 pages

Couverture souple

Tranches noires

 

          Prix public : 15 €